Aller au contenu principal
personnage

Master, Master spécialisé, Master of Science : on vous explique

3 minutes
Publié le 03/11/2020 - Mis à jour le 17/11/2020
L'Étudiant

Master, Master spécialisé, Master of Science (MSc) : ces trois appellations sont très proches et il n’est pas toujours évident de savoir laquelle choisir. Voici un guide pour y voir plus clair.

Le master, un diplôme universitaire

Le terme « master » seul fait référence au master universitaire. Il indique un grade et constitue un diplôme qui concrétise cinq années de formation universitaire. Exactement comme la licence à bac+3 et le doctorat à bac+8.

Il s’agit d’un diplôme d’État décerné par les universités. D’autres établissements sont en mesure de délivrer des masters. C’est le cas notamment des Instituts d’Études Politiques (IEP) et des écoles d’ingénieurs, mais pour cela, ils doivent faire reconnaître leurs masters en amont par une commission d’évaluation.

Le Master spécialisé et le Master of Science (MSc), des labels pour répondre à des besoins spécifiques

Le Master spécialisé (bac+6) est un label créé pour combler un vide dans l’enseignement supérieur. Cette formation est développée en lien étroit avec le monde professionnel dont les remontées font état de manque de ressources dans des secteurs spécifiques. Les spécialisations étant en lien avec les besoins des entreprises et le contexte économique du moment, il n’est pas rare qu’un Master spécialisé disparaisse et soit remplacé par un autre.

Le Master of Science (bac+5) est un label qui répond aussi à un besoin spécifique du marché, mais il a une vocation plus internationale. Le MSc s’adresse aux étudiants français désirant mener une carrière à l’international, mais aussi aux étudiants étrangers.

Ces deux labels ne sont pas reconnus par l’État, mais par la Conférence des Grandes Écoles (CGE). La CGE est un organisme indépendant qui reconnaît les formations de niveau bac+5 et bac+6 dont le contenu répond à de hautes exigences de qualité. Lorsque les formations sont reconnues par la CGE, elles deviennent titulaires du label CGE. Attention, toutefois, certains Masters of Science ne sont pas dotés du label CGE. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à consulter le site de la CGE.

Les masters qui ne sont reconnus ni par l’État ni par la CGE

D’excellentes formations de niveau bac+5 peuvent ne pas être reconnues par l’État ni par la CGE.

Ce qui est important dans ce cas, c’est leur reconnaissance auprès des professionnels du secteur précis dans lequel elles s’intègrent. Un exemple : les mastères européens développés par la Fédération Européenne des Écoles (FEDE), reconnus par les entreprises européennes des secteurs concernés.

Même chose pour les fameux Masters of Business Administration (MBA) qui sont pourtant très réputés à l’international. Si jamais vous souhaitez intégrer un MBA, assurez-vous simplement qu’il bénéficie de l’accréditation AMBA (Association of Masters of Business Administration) qui valide la qualité de la formation.

En conclusion, la reconnaissance d’une formation universitaire – master, Master spécialisé ou Master of Science – ne doit pas être un critère fondamental pour vous. Le plus important, c’est d’opter pour le master qui vous convient le mieux, en étant pleinement conscient(e) de son degré de reconnaissance.

Source infographie : L’Étudiant, 2019

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre