Aller au contenu principal
personnage

Le BTS de A à Z (ou presque)

5 minutes
Publié le 03/11/2020 - Mis à jour le 16/11/2020
L'Étudiant

Avec plus de 80 spécialités proposées, le Brevet de Technicien Supérieur ou BTS permet de choisir un futur métier dans presque tous les domaines. Mix de connaissances théoriques et pratiques, cette solide formation induit une très bonne intégration dans le monde du travail. Que vous soyez déjà inscrit(e) ou en phase de réflexion sur votre orientation post-bac, voici un petit abécédaire pour y voir plus clair.

A comme Alternance

Optionnelle, la formule « BTS en alternance » pousse le curseur de la professionnalisation à son maximum. Concrètement, vous travaillerez à mi-temps ou à trois quarts de temps dans une entreprise (avec laquelle vous aurez passé un contrat et qui vous versera un salaire) et le reste du temps, vous suivrez des cours à l’école. Ce mode d’apprentissage séduit les employeurs et permet aux étudiants d’augmenter leurs chances de rentrer dans la vie active dès la fin de leur BTS. Sachez toutefois que préparer un BTS en alternance nécessite beaucoup de motivation et d’investissement personnel.

B comme Bac pro

Les sections de technicien supérieur étaient destinées, à l’origine, aux bacheliers technologiques et professionnels. Or elles sont devenues, au fil des années, la chasse gardée des bacs généraux. Le ministère de l’Éducation nationale a donc mis en place une procédure d’admission prioritaire pour les bacheliers professionnels qui obtiendraient une mention « bien » ou « très bien » au baccalauréat. Ils seront admis en priorité en BTS, à condition d’avoir postulé dans les temps.

D comme Durée et Distance

Le BTS se prépare en deux ans après le bac. Une majorité de bacheliers technologiques s’inscrivent en BTS. Mais de plus en plus de bacheliers généraux s’y intéressent, du fait de la courte durée de la formation.

Certains organismes, à l’instar du Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) ou des écoles comme l’Enaco Lille, proposent des préparations à distance ou en ligne. Vous avez choisi ce mode d’enseignement ? Vous devrez faire preuve d’une grande discipline et d’une implacable rigueur, cautions de votre réussite.

E comme Écoles post-BTS

De nombreux établissements proposent des diplômes en deux ou trois ans après un bac+2. Ces filières couvrent aussi bien les secteurs du transport, du tourisme, de la communication, des arts… Avant de vous lancer, vérifiez leur valeur auprès des employeurs. D’abord en demandant au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) si l’école y figure ou est homologuée. Ensuite, en consultant le taux d’insertion dans la vie active à l’issue du cursus. Un étudiant averti en vaut deux !

Vous visez une école d’ingénieurs ou de commerce après votre BTS ? Renseignez-vous sur les admissions sur titre ou parallèles. De nombreuses écoles ont choisi de s’associer et d’organiser en commun leur concours de recrutement. Selon votre spécialité, vous pourrez vous présenter à un ou plusieurs de ces concours.

Enfin, la licence professionnelle est particulièrement adaptée aux titulaires d’un BTS. Le programme est élaboré avec les entreprises pour préparer les étudiants à intégrer des postes intermédiaires, entre techniciens supérieurs, ingénieurs ou cadres. La licence professionnelle étant en cours de réforme, renseignez-vous.

I comme Inscription en BTS

On s’inscrit en BTS sur Parcoursup ou directement auprès de l’établissement visé lorsque celui-ci ne figure pas sur la plateforme. La sélection se fait sur dossier et parfois sur entretien. Le dossier de candidature contient vos bulletins scolaires de première et de terminale, une lettre de motivation et des travaux personnels (pour les sections communication ou arts, notamment). Bon à savoir : les dossiers des bacheliers professionnels et technologiques sont prioritaires.

L comme Lycées

Le BTS se prépare dans une Section de Techniciens Supérieurs (STS), que ce soit dans un lycée public, privé sous contrat ou privé hors contrat. Les établissements publics préparent à tous les BTS – industriels, sociaux, techniques… Bon à savoir : bien que les STS publiques soient très prisées par les lycéens et qu’elles forment sept techniciens sur 10, elles sont aussi très sélectives (100 candidatures pour 30 places en moyenne dans chaque section). Les établissements privés sous contrat ont des critères de sélection très proches de ceux des établissements publics. Pour quel taux de réussite ? Un pourcentage élevé – 79,8 % en 20191 – qui laisse rêveur.

M comme Mise à niveau

Certains BTS relevant du paramédical ou de l’hôtellerie recrutent principalement des bacheliers technologiques spécialisés. C’est votre cas, mais vous n’avez pas été formé(e) dans cette spécialité ? Vous devez commencer par une année de mise à niveau, ce qui portera la durée de votre BTS à trois ans. À noter si c’est un BTS prothésiste-orthésiste ou podo-orthésiste qui vous intéresse : votre cursus durera trois ans au lieu de deux. Fan de design ? La filière propose elle aussi, depuis 2018, un cursus en trois ans : le Diplôme National des Métiers d’Art et de Design (DNMADE).

P comme Programme

Même si l’enseignement pratique (il s’agit de votre stage en entreprise si vous n’étudiez pas en alternance) occupe une grande part de votre emploi du temps en BTS, l’enseignement théorique en classe représente un volume horaire très important : entre 32 et 35 heures hebdomadaires. Chargé ! Et certainement passionnant.

S comme Spécialités

Il existe des BTS dans tous les domaines. Une aubaine ! Du commercial à la chimie, de la mécanique au textile, du tourisme au bâtiment en passant par la publicité… Les BTS agricoles eux, sont appelés « BTSA » pour Brevet de Technicien Supérieur Agricole. À méditer pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté : certaines spécialités « embouteillées » comptent des milliers de candidats quand d’autres n’en dénombrent qu’une centaine.

Un cas particulier, enfin, à aborder : vous étudiez en faculté et vous souhaitez vous réorienter en BTS ? La semestrialisation des études universitaires vous permet de le faire dès l’issue du premier semestre, grâce à des conventions entre facultés, IUT et STS. Renseignez-vous auprès de votre Unité de Formation et de Recherche (UFR).

1. Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre