Aller au contenu principal
personnage

La formation continue : c'est quoi ?

6 minutes
Publié le 06/10/2021 - Mis à jour le 13/10/2021
logo cidj info jeunesse

Ouverte aux salariés, aux demandeurs d’emploi ou aux jeunes diplômés, la formation continue permet de se former tout au long de sa vie. Acquérir de nouvelles compétences, envisager une reconversion professionnelle, retrouver un emploi, évoluer… elle a de multiples objectifs.
Mais pour en tirer tous les bénéfices, réfléchissez en amont à votre projet professionnel pour trouver la formation qui vous permettra de le mener à bien.

Comment fonctionne la formation continue ?

La formation continue permet de se former tout au long de sa vie active. L’objectif est de permettre à tout un chacun de bénéficier régulièrement d’actions de formation pour développer un nouveau savoir-faire, s’adapter à des évolutions technologiques, apprendre un nouveau métier, etc.

Diplôme, titre professionnel, bilan de compétence… divers types de formations sont proposés. Selon les formules, les sessions se déroulent en journée, en cours du soir ou à distance.  

La formation continue est soumise au Code du travail, elle est financée par des organismes liés au monde professionnel comme les Opca (organismes paritaires collecteurs agréés) ou Pôle emploi. Lorsque l’on entre en formation continue, on devient donc stagiaire (et non pas étudiant).

De nombreux diplômes peuvent être préparés en formation continue notamment dans le cadre de formations en alternance. Le principe : vous apprenez un métier ou développez des compétences en alternant enseignement théorique et stages en entreprise sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Votre formation est prise en charge et vous êtes rémunéré.

 

Du CAP au diplôme d’ingénieur

La formation continue permet de préparer une multitude de diplômes de différents niveaux parmi lesquels des CAP (Certificats d’aptitude professionnelle), des mentions complémentaires, des titres professionnels, des DAEU (Diplômes d’accès aux études supérieures), des baccalauréats, des BTS (Brevets de technicien supérieur), des BUT (Bachelors universitaires de technologie), des diplômes d’ingénieur…

 

Des dispositifs pour évaluer ses compétences

Il existe aussi divers dispositifs qui peuvent être mis en place dans le cadre de la formation continue pour faire le point sur vos compétences et les valoriser en lien avec votre projet professionnel.
Le bilan de compétences et le conseil en évolution professionnelle permettent d’évaluer vos compétences, vos atouts et vos faiblesses, et d’analyser les possibilités d’évolutions de carrière.
Le projet de transition professionnelle permet quant à lui de suivre une formation certifiante ou diplômante en vue de changer de métier.

La VAE pour faire reconnaître son expérience : Autre dispositif accessible dans le cadre de la formation continue : la validation des acquis de l’expérience (VAE).
Elle permet d’obtenir tout ou partie d’un diplôme, d’un titre ou d’une certification en faisant reconnaître l’expérience acquise au cours de sa vie professionnelle. « Pour engager une démarche de VAE, il vous sera demandé 1 an d’activité en relation avec le diplôme que vous visez. Vous aurez à rédiger et construire un mémoire professionnel qui valorise votre expérience et à rassembler des preuves et justificatifs pour convaincre le jury que vous avez bien les compétences et acquis rattachés au diplôme que vous visez », résume Sabra Noui de l’agence Conseil, formation et compétences.

 

Le CPF

Pour bénéficier d’une action de formation, vous pouvez mobiliser votre compte personnel de formation (CPF). Le principe : lorsque vous travaillez vous cumulez des euros que vous pouvez dépenser pour suivre une formation.

Si vous travaillez à temps plein pendant 1 an, vous percevrez 500 € de crédit.

Si vous êtes sans qualification ou reconnu travailleur handicapé, le montant est valorisé : pour 1 an d’activité, vous toucherez 800 € de crédit.

Quelle est la différence entre la formation initiale et la formation continue ?

On parle de formation initiale pour qualifier l’enseignement des élèves et des étudiants. Il s’agit de la formation de base que l’on suit au début de sa vie, de la maternelle à l’université.
La formation initiale permet, tout au long de sa scolarité et de ses études, de se préparer à la vie professionnelle et de se former à un métier.

La formation continue s’adresse, quant à elle, à ceux qui ont terminé leur formation initiale, qu’il s’agisse de jeunes diplômés, de salariés, d’indépendants, de demandeurs d’emploi ou de retraités qui souhaitent reprendre des études.

En France, le droit à la formation professionnelle a été reconnu dans le préambule de la Constitution de 1946. Mais c’est avec la loi du 16 juillet 1971 que son cadre est défini : la loi impose aux employeurs de cotiser à la formation des salariés.

A qui s'adresse la formation continue ?

Divers publics peuvent se former tout au long de leur vie grâce à la formation continue.
 

Les salariés

Ils peuvent bénéficier d’actions de formation continue dans le cadre du plan de développement des compétences de leur entreprise. Ils peuvent aussi mobiliser directement leur CPF pour accéder à des formations qui s’effectuent soit sur leur temps de travail, en accord avec leur employeur, soit en dehors. 

 

Les fonctionnaires

Qu’ils travaillent pour la fonction publique d’État, la fonction publique territoriale ou la fonction publique hospitalière, les agents publics ont également le droit de se former tout au long de leur vie.

 

Les demandeurs d’emploi 

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’actions de formation pour développer des compétences et retrouver un emploi. Les actions de formation sont financées par Pôle emploi (et par d’autres structures comme l’État, la région, une municipalité…).

 

Les jeunes

Les jeunes qui ont terminé leurs études ou qui sont sortis du système scolaire sans diplôme ont eux aussi accès à la formation continue. Le CPF est ouvert à toute personne âgée de 16 ans ou plus en activité professionnelle (il est accessible à partir de 15 ans si la personne est en contrat d’apprentissage).

 

Les indépendants

Les travailleurs indépendants cotisent également à la formation professionnelle et bénéficient en retour du droit à la formation continue.

Comment bien organiser sa formation continue ?

Avant d’envisager d’entrer en formation continue, évaluez vos besoins et définissez vos objectifs.
 

Réfléchissez à votre projet

Posez-vous les bonnes questions. Pourquoi souhaitez-vous vous former ? Pour évoluer ? Retrouver un emploi ? Vous reconvertir ?
Si vous envisagez de changer de métier, offre-t-il des débouchés ? Quelles sont les compétences nécessaires pour l’exercer ?
La formation que vous visez est-elle diplômante ? Reconnue par l’État ? Par le milieu professionnel ?

 

Trouvez des financements

Évaluez aussi les possibilités de financement de votre formation. Disposez-vous d’assez de crédits sur votre compte personnel de formation ? Quels organismes peuvent contribuer au financement ?

N’hésitez pas à obtenir des conseils auprès de structures spécialisées comme Centre Inffo, les missions locales ou Pôle emploi.
Pôle emploi, l’Agefiph si vous êtes en situation de handicap, mais également la région et d’autres collectivités territoriales peuvent contribuer au financement de la formation continue.

 

Choisir un centre de formation

Il existe divers organismes qui proposent des actions de formations dans le cadre de la formation continue :

  • Dépendant du ministère de l’Éducation nationale, les Greta (groupements d’établissements) sont spécialisés dans la formation continue. Ils proposent des enseignements dans la plupart des domaines et disciplines.
  • Les CCI (Chambres de commerce et d’industrie) dispensent plus de 250 formations dans le cadre de la formation continue, du CAP jusqu’à bac + 5.
  • L’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) propose elle aussi de nombreuses formations validées par des titres professionnels ou des diplômes délivrés par le ministère du Travail.
  • Le Cnam (Conservatoire national des arts et métiers) dispose pour sa part de 180 centres d’enseignement en France et propose plus de 700 formations de bac à bac + 8 dans de nombreux domaines.
Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre