Aller au contenu principal
personnage

Concours de l'Education nationale : tout comprendre

4 minutes
Publié le 20/12/2021
logo cidj info jeunesse

Lycéen ou étudiant, vous aimez transmettre, échanger et êtes d’un naturel patient ? L’enseignement est peut-être fait pour vous ! Il existe différents concours dans l’Éducation nationale accessibles avec un bac + 5.

Les concours de l'Education nationale : la certification

Quel que soit le concours envisagé, il vous faudra d’abord obtenir une licence, de préférence dans la matière que vous souhaitez enseigner, puis intégrer un master Meef (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) dans un Inspé (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation).

Les concours de l’Éducation nationale se déroulent en deux étapes : l’admissibilité (épreuves écrites) et l’admission (épreuves orales).

Bon à savoir : les concours de l’Éducation nationale sont accessibles en externe et en interne. Vous pouvez travailler en tant que contractuel, avec au minimum un niveau bac + 3, durant plusieurs années avant de présenter le CRPE ou le Capes.

 

En école maternelle ou élémentaire (CRPE)

Vous ne souhaitez pas vous limiter à l’enseignement d’une seule matière et vous désirez travailler avec des enfants ? Dans ce cas, vous devrez réussir le CRPE (concours de recrutement de professeurs des écoles). Une fois votre concours réussi, il faudra réaliser une année de stage en école maternelle ou primaire pour valider votre concours et obtenir votre titularisation.

Le CRPE est un concours académique. Le choix de l’académie d’inscription au concours est donc très important. Vous serez nommé professeur-stagiaire et affecté dans un département de l’académie dans laquelle vous avez été recruté. Votre affectation dépendra de vos vœux lors de l’inscription au concours mais aussi de votre classement. Par exemple, Léa a passé son CRPE dans l’académie de Grenoble et exerce aujourd’hui en tant que titulaire remplaçante dans le département de l’Isère.

 

Au collège et au lycée (Capes)

Vous avez envie de vous spécialiser dans l’enseignement d’une seule discipline et de travailler auprès d’adolescents ? Pour exercer en collège ou en lycée général (voire en BTS), vous devrez obtenir le Capes (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré) dans la matière de votre choix ou le Capeps (certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive).
À l’inverse du CRPE, le Capes est un concours national. Vous effectuerez votre année de stage dans l’académie où vous avez préparé votre concours, mais une fois titularisé vous pourrez être affecté dans n’importe quelle académie. Votre affectation va dépendre de vos vœux au moment des mouvements de mutation, de votre classement au concours et de votre situation familiale.

Par exemple, Anaïs et Julien sont tous les deux néo-titulaires (dans leur première année d’enseignement) et ont effectué leur année de stage dans l’académie de Grenoble. Anaïs est certifiée de lettres modernes et Julien est agrégé d’histoire-géographie/EMC. Au moment des mutations, Anaïs bénéficiait de 150 points supplémentaires de rapprochement de conjoint et elle a ainsi pu rester dans son académie d’origine. Julien, en revanche, ne disposait que de ses 14 points initiaux et a donc obtenu une mutation dans une autre académie.

Si vous souhaitez enseigner en lycée technologique, c’est le Capet (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique) qu’il faudra passer. Renseignez-vous sur les sections qui sont ouvertes d’une année à l’autre.

 

En lycée professionnel (CAPLP)

Dans le secondaire, vous pouvez également choisir d’exercer dans un lycée professionnel. Si vous optez pour les matières générales, vous enseignerez deux disciplines. Si vous choisissez les matières professionnelles, il n’y en aura qu’une. Quoi qu’il en soit, il vous faudra obtenir le CAPLP (certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel). Comme le Capes, il s’agit d’un concours national.

Les concours de l'Education Nationale : l'agrégation

L’agrégation, au même titre que la certification, est un concours national. Vous pouvez enseigner du collège au BTS. Toutefois, les enseignants agrégés se destinent généralement à exercer en lycée général, dans les classes préparatoires aux grandes écoles et dans les sections de techniciens supérieurs (BTS).

L’agrégation permet également, à la différence de la certification, de devenir professeur des universités.

Julien témoigne : « J’ai préparé en même temps l’agrégation et le Capes car le programme est commun. Ainsi, travailler l’un ne m’a pas empêché de préparer l’autre, au contraire ! De plus, je préférais exercer en lycée et l’agrégation permet l’obtention de points supplémentaires pour des postes en lycée. Le salaire est également plus élevé, ce qui n’est pas négligeable ! ».
 

Bon à savoir : si vous venez d’obtenir votre Capes, vous pouvez solliciter un report de stage, d’un an non renouvelable, pour préparer l’agrégation. Si vous êtes professeur certifié depuis cinq ans minimum, vous pouvez passer votre agrégation en interne.

 

Enseigner en classe préparatoire et dans le supérieur

Vous souhaitez enseigner auprès de jeunes adultes et participer au développement de la recherche universitaire ? Dans ce cas, le métier d’enseignant-chercheur est fait pour vous ! Les enseignants-chercheurs regroupent les maîtres de conférences et les professeurs d’université. Les titulaires d’un doctorat doivent demander leur qualification auprès de la section compétente du Conseil des universités. Ils peuvent ensuite postuler aux concours organisés par les établissements d’enseignement supérieur.

Pour en savoir plus sur les différents concours de l’Éducation nationale, vous pouvez consulter la rubrique Les concours pour devenir enseignant de l’enseignement public ou privé sous contrat  sur le site devenirenseignant.gouv.fr

Mentions légales
Logo

Assurance complémentaire santé Etudiant

Description de l'offre

TBD

Je découvre l'offre