Aller au contenu principal
personnage

Comment se réorienter sans perdre une année

4 minutes
Publié le 03/11/2020 - Mis à jour le 17/11/2020
L'Étudiant

Vous vous êtes perdu(e) dans des études inadaptées ? Vous avez trouvé votre voie sur le tard ? Cela arrive à tout le monde et rassurez-vous, vous n’êtes pas obligé(e) d’attendre la fin de l’année en cours pour réagir. Quelques conseils pour vous aider à vous réorienter sans perdre une année.

Levons un tabou : la réorientation est tout sauf un constat d’échec. Elle est, au contraire, une preuve de caractère, de responsabilité et de maturité. La réorientation est une chance, ou plutôt une seconde chance. Dites-vous que le temps des parcours linéaires est révolu. Aujourd’hui, les profils atypiques sont très prisés sur le marché du travail.

2 % : c’est le nombre d’étudiants à l’université qui envisagent chaque année de se réorienter avant les vacances de la Toussaint1. Bon nombre d’entre eux ne concrétisent pas ce projet pour ne pas refaire de rentrée. Pourtant, tout est fait pour faciliter les réorientations précoces.

Comment se réorienter en cours d’année, après la Toussaint ?

Distinguons d’abord les étudiants les plus déterminés et ceux qui hésitent encore.

Dans le premier cas, une réorientation rapide après seulement quelques jours d’études est possible. Il s’agit notamment des étudiants qui ont une idée bien définie de ce qu’ils veulent faire, comme par exemple ceux qui se sont inscrits dans une voie par défaut en attendant qu’une place se libère dans une autre formation.

Dans ce cas, il faut agir le plus rapidement possible, d’autant que les places sont chères dans certaines filières (BTS, Classe Préparatoire aux Grandes Écoles, droit, psychologie…).

Si vous êtes plus hésitant(e), mieux vaut au contraire attendre quelques semaines afin de mûrir votre réflexion. Ayez en tête ce que votre nouveau choix impliquera en termes de charge de travail, renseignez-vous auprès des Services Communs Universitaires d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle (SCUIO-IP) et échangez autour de vous afin d’entendre différents points de vue. Vous pouvez, par exemple, rencontrer un psychologue scolaire ou un responsable de la formation que vous quittez ou que vous souhaiteriez rejoindre.

Gardez à l’esprit que vous devez répondre à deux questions fondamentales :

- Pourquoi me suis-je engagé(e) dans cette voie sans issue pour moi ?

- Pourquoi souhaiterais-je finalement m’engager dans cette autre formation ?

Lorsque vous avez vos réponses, il n’y a plus de raisons d’attendre.

Comment se réorienter en cours d’année, en janvier ?

Si vous n’avez pas pu profiter de la réorientation de l’automne ou que vous avez eu besoin de quelques mois de réflexion supplémentaires, pas de panique, rien n’est perdu. Vous pouvez vous réorienter dès la reprise de janvier. On parle alors de « rentrée décalée ».

Elle est possible dans beaucoup d’écoles spécialisées, comme les écoles d’ingénieurs ou les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), mais les universités ont aussi développé plusieurs dispositifs innovants en la matière.

Ainsi, à l’université de Toulouse Jean-Jaurès, les étudiants doivent obligatoirement choisir, lors de leur inscription, un cursus dit « de secours » qu’ils peuvent rejoindre dès le deuxième trimestre s’ils le souhaitent.

Dans les universités de Lyon 2, Angers, Strasbourg ou Cergy-Pontoise, des formations spécifiques ont été créées (Rebond’Sup, Tremplin Réussite, Nouveau Départ), afin que les étudiants puissent valoriser leur année de réorientation. Concrètement, il s’agit de formations qui mêlent des matières fondamentales (français, anglais, informatique, culture générale), des activités plus transversales (échanges avec des professionnels, connaissance de soi, engagement associatif), des stages, le service civique ou un semestre de césure.

Attendre l’année suivante pour se réorienter

Si vous ne souhaitez pas vous réorienter en cours d’année et préférez attendre l’année d’après, il peut être intéressant de valider le plus d’Unités d’Enseignement (UE) possible lors des examens partiels. En fonction de la formation que vous choisirez l’année suivante, cela pourrait vous éviter d’avoir à repasser certaines matières.

Les modalités de réorientation

Celles-ci dépendent de chaque formation. De l’entretien à la sélection sur dossier ou au concours, toutes les modalités de réorientation sont envisageables.

Et Parcoursup dans tout ça ? Des établissements se réfèrent à la plateforme lorsque des places sont vacantes.

Bon à savoir également : si vous avez opté pour une réorientation plus tardive, en fin d’année, vous n’avez pas forcément besoin de passer par Parcoursup, certains établissements préférant s’occuper des réorientations en interne.

1Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre