Aller au contenu principal
personnage

Comment rédiger un mémoire de stage ?

6 minutes
Publié le 15/09/2021
logo cidj info jeunesse

Ça y est ! Vous avez décroché un stage en entreprise ! Il va vous permettre de compléter votre formation et de mettre en pratique ce que vous avez appris. Mais au terme de cette expérience, vous allez devoir expliquer ce que vous avez fait dans la structure qui vous a accueilli et raconter comment votre stage s’est passé. Vous allez parler de l’entreprise, de ses problématiques, de l’environnement de travail, de vos missions, des résultats… Bref, vous allez devoir rédiger un mémoire de stage.

Qu’est qu’un mémoire de stage ?

Il s’agit d’un rapport écrit de plusieurs dizaines de pages qui permet au jury et aux professeurs de votre formation de savoir comment s’est déroulé votre stage. Il leur permet notamment d’évaluer en quoi le stage vous a été utile et vous a permis de développer vos compétences.

Le mémoire est conçu selon un plan structuré et des parties bien identifiées, dont une introduction, un développement, une conclusion, des remerciements et parfois une bibliographie.

Il s’agit de présenter votre rôle et vos missions au cours du stage mais aussi, et surtout, de mettre en avant votre contribution personnelle. Le mémoire demande une pensée structurée. Il débute par une réflexion autour d’une problématique de départ. Il présente la situation et les difficultés rencontrées, puis expose les analyses et solutions apportées par le stagiaire. La conclusion s’attache à faire le bilan et peut ouvrir sur des perspectives.

On parle de « rapport de stage » pour des stages de courte durée ou effectués au collège et au lycée. Dans l’enseignement supérieur, on parle plutôt de « mémoire de stage », exercice plus complet et abouti qui peut être réalisé au cours d’un cursus universitaire, en école de commerce, en formation d’ingénieurs, en institut universitaire technologique, etc.

 

Mémoire de stage, rapport de stage : quelles différences ?

L’objectif du rapport de stage est de présenter le stage effectué, le lieu, les dates, les missions, les objectifs et les résultats. C’est un retour d’expérience synthétisé.
Un mémoire de stage va généralement plus loin : sa thématique est plus large. Le mémoire s’appuie sur le stage effectué mais également sur vos connaissances théoriques et sur ce que vous avez appris au cours de votre formation, en particulier dans l’enseignement supérieur.

Le rapport de stage est, quant à lui, un exercice qui peut être réalisé dès le collège, par exemple en 3e.

Vous êtes intéressé par des conseils plus spécifiques sur la rédaction du rapport de stage de 3e ? Visionnez ce tutoriel proposé par le Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ).

Mémoire de stage : comment présenter ses missions ?

Le mémoire de stage doit présenter la structure qui accueille le stagiaire. Ce peut être une entreprise privée, un organisme public, une association, une organisation non gouvernementale…

Doivent figurer dans le mémoire divers éléments d’information permettant de comprendre le secteur d’activité de la structure, son marché, ses clients, ses spécificités, ses projets…

La mission qui vous est confiée ou sur laquelle vous intervenez doit être présentée de manière détaillée. Vous devez montrer à quelle problématique elle répond.

En fonction de votre formation, les missions peuvent être variées. Il peut s’agir, pour un étudiant en design d’espace, de rendre l’accueil d’un musée plus convivial ; pour un étudiant en informatique, de développer l’intranet d’un organisme public ; pour un ingénieur stagiaire, d’améliorer un process de fabrication dans une entreprise industrielle, etc.

N’oubliez pas de mentionner dans quel contexte la mission est effectuée : environnement de travail, service, nombre de salariés, durée, moyens mis en œuvre, matériels et équipements…

Pensez aussi, au fur et à mesure du stage, à prendre des notes, en particulier lorsque vous vous retrouvez face à des problématiques ou en cas d’événements importants. Effectuez régulièrement des synthèses pour ne rien oublier au moment de la rédaction.

Comment construire le plan de son mémoire ?

Le mémoire de stage suit en général un plan type défini, composé de plusieurs parties : une introduction, un développement et une conclusion.

Pour établir ce plan, vous devez, au terme de votre stage, vous posez quelques questions :

  • quel était l’objectif de la mission qui vous a été confiée ?
  • quel bilan faites-vous ? Estimez-vous qu’il est positif ? Négatif ? Pourquoi ?
  • quels problèmes avez-vous rencontrés et comment les avez-vous abordés ?
  • quelles solutions ont été apportées et par quels moyens ?

Grâce à vos réponses, vous allez pouvoir faire émerger une problématique et présenter la démarche que vous avez adoptée pour mener à bien votre mission.

 

L’introduction

L’introduction présente le contexte dans lequel le stage a été effectué : l’entreprise, les missions et objectifs. Une fois la problématique posée, l’introduction expose le plan adopté dans le mémoire.

 

Le développement

Le développement constitue la partie la plus étoffée du mémoire. Il s’agit ici d’exposer la problématique du stage, les enjeux et les solutions qui ont été trouvées.

C’est ici que vous présentez plus précisément l’entreprise et ses spécificités. Dressez un état des lieux et faite apparaître l’objectif de votre mission. Expliquez les questions que vous vous êtes posées, vos réflexions, les difficultés que vous avez pu rencontrer et la façon dont vous y avez répondu. Mettez en avant les compétences acquises ou développées lors du stage.

L’objectif de cette partie est de permettre au jury de comprendre votre cheminement professionnel tout au long du stage, vos réflexions et votre capacité à faire évoluer votre démarche, à vous remettre en question, à prendre du recul.

Pour plus de clarté, n’hésitez pas à bien structurer le développement en chapitres et sous-chapitres.

 

La conclusion

Elle dresse le bilan du stage. Elle résume le contenu de la mission, le travail effectué, les compétences acquises. Elle permet de comprendre si la problématique a été résolue et les objectifs atteints. Elle peut ouvrir sur des perspectives futures.

Autres éléments à faire figurer

Un mémoire de stage est un document conséquent. Il peut, en fonction des formations, compter 20, 40, 50 pages, voire plus. Les mémoires de stage sont organisés autour d’une structure type : ils se composent d’une couverture et/ou d’une page de garde, d’un sommaire ou d’une table des matières, du corps du mémoire (introduction, développement, conclusion) et éventuellement d’une bibliographie et d’annexes.

 

Mettre en forme la page de garde

En couverture ou en page de garde, vous devez faire apparaître diverses informations : nom, prénom, cursus, année de formation, établissement, option, titre du mémoire, nom du tuteur ou du maître de stage, de l’entreprise d’accueil, éventuellement les logos de la société et de l’établissement de formation…

 

Rédiger les remerciements

Les remerciements sont généralement placés dans l’en-tête du mémoire.

Ils peuvent être adressés à l’ensemble du personnel de la structure d’accueil et plus particulièrement au responsable du stage ou tuteur et éventuellement au chef de service.

La forme du mémoire, le style

La présentation est aussi importante que le fond. Le mémoire doit être propre, structuré et aéré. Il ne doit pas contenir de fautes d’orthographe. Faites-le relire à vos proches pour vérifier les éventuelles erreurs, les lourdeurs ou le manque de clarté.

La mise en page peut varier en fonction des cursus.

Par exemple, un étudiant en formation artistique pourra (ou devra) mettre un accent particulier sur la forme, les couleurs ou la typographie, à l’inverse d’un étudiant en droit qui s’attachera à travailler dans un style plus neutre et plus sobre.

Il existe divers exemples de rapport de stage sur internet à télécharger ou modifier gratuitement.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre