Aller au contenu principal
personnage

Étudiant(e), à quelles aides financières pouvez-vous prétendre ?

11 minutes
Publié le 04/11/2020 - Mis à jour le 17/11/2020
L'Étudiant

En matière d’aides pour les étudiants, chaque région dispose de ses propres dispositifs pour accompagner financièrement les jeunes pendant leur formation. Découvrez les coups de pouce offerts dans l’académie où ont/auront lieu vos études.

Outre les traditionnelles bourses délivrées par le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) ou les aides d’urgence pour les étudiants en difficulté, les régions peuvent délivrer tout un volet d’aides financières pour les étudiants : aide au permis de conduire, soutien financier pour l’achat d’un ordinateur, aide à la mobilité internationale, gratuité de la contraception, aide au transport ou au passage du Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA), bons d’achat culturels ou coup de pouce pour un projet d’entrepreneuriat, artistique ou solidaire ...

Les coups de pouce, région par région

À noter : toutes les aides régionales mentionnées ci-dessous sont accordées sous conditions, renseignez-vous.

Auvergne-Rhône-Alpes

  • Le Pass’Régions (12-25 ans) offre de nombreux avantages culturels et réductions (musées, musique, jeux vidéo, cinéma, livres, spectacles…) ; une consultation gratuite et anonyme chez un médecin ou une sage-femme ; 30 euros de réduction sur une licence sportive annuelle ; l’accès gratuit à une formation Prévention et Secours Civiques niveau 1 (gestes de premiers secours) ...
  • 40 à 500 euros peuvent être accordés aux jeunes qui entrent en formation professionnelle (bac pro, CAP…) et 50 à 100 euros aux lycéens et élèves en CAP pour acheter des manuels scolaires et parascolaires.
  • La région finance une partie du permis de conduire ou du BAFA des jeunes qui effectueront une mission bénévole dans une association.
  • Le dispositif Action jeunes citoyens (4 000 euros) incite les jeunes à monter des projets.
  • Une bourse au mérite de 500 euros récompense les élèves boursiers ayant eu mention « très bien » au bac.
  • Une bourse région mobilité internationale, à destination des élèves de l’enseignement supérieur, leur octroie 95 euros par semaine pour une mobilité de 4 à 36 semaines. C’est une aide complémentaire ajoutée aux boursiers sur critères sociaux (Crous). De même, la bourse région mobilité internationale, à destination des lycéens et apprentis, donne droit à 90 euros par semaine de stage. Les élèves boursiers bénéficient d’une aide complémentaire de 200 euros.

Bourgogne-Franche-Comté

  • La Carte Avantages Jeunes, à destination des moins de 30 ans, coûte au total 8 euros et donne accès à près de 3 000 réductions et gratuités – TER, culture, permis de conduire, BAFA ou sport. Voici quelques exemples des avantages possibles : un an d’abonnement gratuit dans une bibliothèque municipale ou intercommunale ; une partie de bowling achetée une offerte, une journée culturelle à Paris pour 10 euros…
  • L’aide à projets jeunesse (jusqu’à 5 000 euros par projet) soutient les jeunes de moins de 30 ans de la région à entreprendre.
  • Le dispositif Jeunes citoyens du monde (jusqu’à 1000 euros par projet) permet de vivre une expérience de solidarité internationale grâce à un soutien financier individuel.
  • La région participe au financement du permis B à hauteur de 500 euros, sous conditions.
  • Une bourse de mobilité internationale peut être accordée sur critères sociaux.
  • Un chéquier de coupons pour consultations et analyses médicales est proposé aux lycéens et leur permet d’obtenir des moyens de contraception gratuit.

Bretagne

  • Une aide pour les apprentis (ARGOAT) entre 400 euros et 800 euros par année de formation, finance une partie du transport, de l’hébergement et de la restauration. Elle leur permet aussi de payer leur matériel (entre 60 euros et 300 euros).
  • Les étudiants en BTS ou DUT ont droit à une bourse mensuelle de 200 euros (dans la limite de deux mois), pour leurs séjours d’études ou stages. Pour les étudiants en licence, master ou en apprentissage, une bourse mensuelle de 200 euros leur est accordée (dans la limite de 10 mois). Les lycéens en filière professionnelle et les stagiaires peuvent recevoir une aide forfaitaire de 460 euros pour financer un projet à l’international.
  • Les projets de solidarité et volontariat à l’international sont incités par une subvention de 150 euros par jeune pour des projets collectifs via des associations. Pour les projets de volontariat de solidarité internationale (VSI) de plus de six mois, l’aide grimpe à 150 euros par mois (plafonnée à 1 800 euros).
  • Les porteurs de projet entre 18 et 29 ans qui remplissent leur objectif de financement à 70 % sur les plateformes de crowdfunding Gwenneg ou Kengo, pourront être subventionné par la région pour les 30 % restants (dans la limite de 4 000 euros).

Centre-Val de Loire

  • Le chéquier CLARC est remis gratuitement aux lycéens, apprentis, jeunes en formation sanitaire et sociale ou en service civique. Il offre par exemple des réductions, des entrées gratuites, des livres… Les lycéens et étudiants en formation professionnelle ou en alternance bénéficient de 25 euros à 200 euros pour acheter leur premier équipement professionnel.
  • L’aide régionale au dépôt de garantie pour les 16 à 25 ans : c’est une avance remboursable de 300 euros pour fournir le dépôt de garantie de votre premier logement.
  • Aide au financement du permis pour les 18-25 ans à la recherche d’un emploi et inscrits dans une mission locale de la région peuvent bénéficier jusqu’à de 200 euros le permis B.
  • Le concours Graîne de boîte (à destination des lycéens, BTS et apprentis) permet de financer un projet de création ou de reprise d’entreprise. En jeu : des ordinateurs portables et des chèques entre 80 euros et 500 euros.
  • L’aide Mobi Centre (jusqu’à 40 euros par semaine) encouragent les étudiants qui partent en échange ou en stage à l’étranger.

Grand Est

  • Le dispositif Expérience de jeunesse (à destination des 15 -29 ans) finance jusqu’à 2000 euros les porteurs d’un projet favorisant l’engagement citoyen ou à visée professionnalisante. La région accompagne aussi les 18-29 ans dans leurs projets de création d’entreprise (5 000 euros maximum).
  • L’aide à la mobilité internationale (études ou stages) s’adresse à tous les élèves de l’enseignement supérieur et varie entre 200 euros et 800 euros. Des aides bonifiées pour les titulaires d’une bourse du CROUS.
  • Une aide au premier équipement concerne tout apprenti en première année de contrat pour les formations des niveaux V et IV. Ces derniers bénéficient aussi d’aides pour leurs frais de transport, d’hébergement et de restauration.
  • La région aide également les étudiants des formations sanitaires et sociales dans le cadre d’un départ à l’étranger pour un échange ou un stage. Le montant forfaitaire est de 400 euros avec une bonification de 200 euros pour les boursiers, 100 euros pour un séjour dans un pays transfrontalier.

Hauts-de-France

  • La carte génération #HDF donne droit aux lycéens et apprentis des aides pour l’acquisition de manuels et d’équipements – entre 55 euros et 200 euros. Cette carte gratuite donne aussi accès aux 15-25 ans à des bons plans culturels.
  • La bourse Mermoz permet de financer (jusqu’à 400 euros par mois) un stage ou un séjour d’études à l’international.
  • Les étudiants de moins de 26 ans peuvent percevoir une aide aux transports (prise en charge de la moitié de la somme pour les non-boursiers, et l’intégralité pour les boursiers).
  • La région soutient aussi les apprentis : via une aide forfaitaire à l’hébergement, à la restauration, aux transports (allant jusqu’à 200 euros selon la distance parcourue). Elle encourage aussi les étudiants qui s’engagent pour dynamiser la vie étudiante de leur établissement – jusqu’à 2 500 euros par projet.

Île-de-France

  • Le forfait Imagine R permet aux moins de 26 ans de payer leur abonnement de transports à moitié prix.
  • Une aide financière de 200 euros est octroyée aux étudiants boursiers pour payer une partie des frais complémentaires de leur mutuelle.
  • Une bourse au mérite de 1 000 euros (sous conditions) attend les lycéens éligibles à la bourse sur critères sociaux qui ont eu le bac avec mention « très bien ».
  • Une bourse destinée aux jeunes artistes et créateurs émergents de 18 à 30 ans est accordée par le Fonds régional pour les Talents Émergents (FoRTE). Montant : 2 500 euros par mois sur 10 mois maximum.
  • Une aide mensuelle à la mobilité internationale (entre 250 euros et 450 euros, 10 mois maximum, sur critères financiers et selon la durée du séjour) va aux étudiants en licence ou master, dans le cadre d’un échange inter-établissements. Divers coups de pouce sont aussi accordés dans ce contexte aux étudiants en contrat d’apprentissage.
  • 100 à 320 euros : la somme dédiée aux apprentis pour participer à l’achat de leur matériel professionnel et de leurs livres.

Normandie

  • Le dispositif Atouts Normandie (15–25 ans) offre des réductions culturelles, sportives, sur les équipements scolaires… Le volet loisirs du dispositif propose aussi une aide de 40 euros pour une formation dans l’animation (BAFA, BAFD) ou les premiers secours (BNSSA, PSC1, PSE1). Ce dispositif délivre aussi des aides aux lycéens et apprentis pour leur équipement ou leurs manuels scolaires.
  • Une subvention de 200 euros à 500 euros est octroyée aux apprentis pour leurs frais de transports, d’hébergement et de restauration.
  • Un financement allant jusqu’à 3000 euros accompagne les jeunes dans des projets collectifs locaux.
  • Le Pass Monde Initiative propose une aide aux 15-30 ans pour un projet à l’étranger. Pour les lycéens ou apprentis, le montant, pour un séjour d’au moins deux semaines, peut aller jusqu’à 880 euros. Pour les étudiants d’un établissement de l’enseignement supérieur, la durée minimum est de quatre semaines et le montant peut grimper jusqu’à 1 440 euros.

Nouvelle-Aquitaine

  • Le dispositif Projets Initiatives Jeunesse concerne les jeunes de 15 à 30 ans organisés en structures associatives. L’aide peut grimper jusqu’à 3 000 euros.
  • Les 17-25 ans précaires en voie d’insertion professionnelle (CAP, service civique…) peuvent percevoir de 400 à 1200 euros pour passer leur permis B.
  • La mobilité est encouragée : dans le cadre d’Erasmus+ (et autres séjours d’échanges), un étudiant peut toucher 160 euros par mois. Pour les stages, l’aide varie entre 350 euros et 400 euros par mois.
  • Plusieurs aides permettent aux lycéens ou étudiants en CAP d’acheter leurs manuels scolaires (montants variables selon l’académie). Les étudiants en contrat d’apprentissage reçoivent une aide pour financer leur premier équipement (de 110 euros à 360 euros). Les lycéens en filière pro peuvent percevoir de 115 euros à 300 euros. Les apprentis se voient aidés pour leurs frais de transport et de restauration.
  • Un fonds social d’aide aux apprentis en difficulté leur apporte un soutien d’urgence de 750 euros maximum par an.

Occitanie

  • Avec la Carte Jeune Région, les apprentis en dernière année de formation du CAP au baccalauréat peuvent percevoir une aide au financement du permis de conduire de 500 euros.
  • 15 euros sont attribués aux lycéens et apprentis qui souhaitent acquérir une licence au sein des associations sportives UNSS des établissements scolaires. Une aide à la lecture de loisirs de l’ordre de 20 euros existe aussi, valable dans certaines librairies.
  • Le dispositif loRdi permet aux jeunes d’obtenir un ordinateur portable personnel d’une valeur de 395 euros sous certaines conditions, ou bien une aide allant jusqu’à 200 euros.
  • La région prend en charge la fourniture des équipements professionnels des jeunes en contrat d’apprentissage.
  • Avec la Carte Jeune Région, les apprentis bénéficient d’une aide à l’hébergement (480 euros maximum, sous conditions). L’aide à la restauration varie entre 90 euros et 120 euros par an. Une aide au transport est également possible.

Pays de la Loire

  • Avec le Pass pratique sportive, la région octroie 16 euros sur l’achat d’une licence sportive par les lycéens (BTS, 4e et 3e technologiques, préapprentissage et classes préparatoires inclus), en CFA (Centre de Formation d’Apprentis), en MFR (Maison Familiale Rurale), en IME (Institut Médico-Éducatif), ou âgés de 15 à 19 ans.
  • Le programme Envoléo offre une aide aux moins de 28 ans (pour une mobilité à l’international) de 500 ou 1 000 euros. Le double de ce forfait de base peut être versé aux étudiants boursiers sur critères sociaux. Les jeunes titulaires d’une carte d’invalidité perçoivent une bonification de 1 000 euros supplémentaires.
  • La région peut se porter caution pour les moins de 30 ans (sous certaines conditions) pour un logement dont le loyer ne doit pas dépasser 500 euros.
  • Une bourse au mérite de 200 euros à 400 euros récompense les mentions « très bien » au bac des élèves boursiers.
  • Le pass apprenti donne droit à plusieurs aides : 1,50 euro par repas, forfait transport-hébergement et aide de 400 euros (sous conditions) pour le permis de conduire.
  • Le Pass lycéen pro gratifie les lycéens en formation professionnelle d’une aide forfaitaire de 130 euros.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

  • L’e-Pass Jeunes permet de nombreuses réductions sur des livres, places de cinéma, spectacle, etc.
  • Une bourse au mérite de 400 euros honore les mentions « très bien » au bac. Pour les étudiants boursiers, l’aide est versée pendant trois ans (un an pour les non-boursiers).
  • Le Pass Santé Jeune permet aux moins de 26 ans d’avoir accès à des consultations, analyses biologiques et moyens de contraception gratuits (système de coupons).
  • Une participation de 150 euros est proposée sur le troisième module du BAFA.
  • Les 13-30 ans ont accès durant l’été, à des chantiers bénévoles (inscription entre 90 et 350 euros) : deux à trois semaines organisées par des associations pour participer à la sauvegarde du patrimoine naturel ou bâti et échanger avec des jeunes bénévoles internationaux.
  • Le Programme Régional d’Aide à la Mobilité Étudiante (PRAME) concerne les 16-25 ans qui effectuent un séjour d’études ou un stage. L’aide est calculée sur des critères sociaux – allant jusqu’à 600 euros pour un séjour d’études et 400 euros mensuels pour un stage.
  • Avec la carte ZOU !, les étudiants apprentis bénéficient de la gratuité des transports domicile-centre de formation. La région les aide aussi à financer leur premier équipement.
  • Le Fonds d’Aide Régionale aux Apprentis (FARA) peut délivrer aux apprentis une aide qui peut grimper jusqu’à 1 200 euros par an.
Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre