Aller au contenu principal
personnage

5 idées pour financer votre projet professionnel étudiant

3 minutes
Publié le 04/11/2020 - Mis à jour le 17/11/2020
L'Étudiant

Qu’il soit associatif ou qu’il s’agisse d’une start-up, vous avez un projet étudiant en tête. Mais comment trouver de l’argent pour le financer ? Voici cinq pistes pour faire de votre idée une réalité.

1. Je sollicite mon université ou mon école

Le saviez-vous ? Il existe un Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes (FSDIE) dans chaque université. Celui-ci est abondé en partie par la Contribution Vie Étudiante et Campus (CVEC) ainsi que par les universités et collectivités locales. Une commission est chargée d’examiner les dossiers, mais seulement trois ou quatre sont validés chaque année.

Les projets peuvent être très variables : l’organisation d’un concert solidaire, d’un chantier avec des bénévoles, d’une mission humanitaire, etc. Par exemple, l’université de Bordeaux accepte des projets dans tous ces univers : culture artistique, scientifique et technique, sport, santé, soirées festives, environnement, solidarité, citoyenneté, handicap…

Bon à savoir : si vous êtes dans une école (notamment de commerce), il existe aussi des budgets dédiés pour ce type de projet associatif étudiant.

2. Je contacte les entreprises

Appels d’offres, mécénat, fondations ou financements privés, les entreprises peuvent aussi soutenir le financement d’un projet professionnel étudiant. D’autant plus si celui-ci a un rapport direct avec ses activités ou peut mobiliser ses salariés. Le plus souvent, il s’agit d’une aide en nature, comme du matériel, des locaux, des boissons pour un événement, etc. En contrepartie, l’entreprise pourra, par exemple, demander de la publicité lors des événements organisés par les étudiants.

Le conseil en + : pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez toujours solliciter au moins deux financeurs. De plus, votre dossier doit être synthétique (une idée par page), montrer en quoi votre initiative est en lien avec les activités du financeur et présenter le calendrier imposé pour l’opération.

3. Je pense aux acteurs publics

Les pouvoirs publics de votre territoire (mairie, agglomération, département, région…) peuvent aussi être de bons interlocuteurs. Pour les convaincre, il faudra montrer les potentiels bénéfices de votre projet professionnel étudiant pour les habitants.

Autre contact intéressant : les préfectures dans lesquelles existent des Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) et des Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC). Si votre idée répond à leurs attentes, peut-être pourrez-vous financer votre projet professionnel étudiant avec leur aide.

Enfin, à l’échelon national, pourquoi ne pas solliciter le programme ministériel Envie d’agir. Celui-ci propose deux formes d’aides :

  • Le dispositif Projets Jeunes pour les premiers projets qui ont une utilité sociale (1 000 euros maximum).
  • Le Défi-jeunes pour les projets de défi personnel ou à visée professionnalisante (6 000 euros maximum).

4. Je participe à des concours

Si vous êtes un groupe d’étudiants ou représentez une association étudiante, avec un projet qui aura des répercussions sur la vie des étudiants, vous pouvez prétendre au dispositif Culture-Actions de votre Crous. En moyenne, cette aide aux projets professionnels étudiants tourne autour de 700 euros. De plus, un concours national est organisé chaque année en vue de récompenser huit projets.

Il existe aussi de très nombreux concours étudiants, dans toutes les régions, pour faire financer son projet, bénéficier de coaching ou intégrer un incubateur (Prix de l’initiative, concours La Riposte d’Animafac, prix de la Fondation Deloitte, E-Fashion Awards…).

5. Je teste le crowfunding

Que votre projet soit associatif ou qu’il s’agisse d’une start-up, n’hésitez pas à tenter le crowfunding sur des plateformes. Cela vous permet dans un premier temps de tester l’attrait du marché pour le produit (s’il s’agit d’une start-up), mais aussi de constituer une communauté de early adopters et, bien sûr, de financer votre projet.

L’astuce en + : si votre projet professionnel étudiant ne nécessite pas de grosses sommes, pourquoi ne pas vous en remettre aux techniques classiques comme la vente de petits objets (crayons, calendriers…) ou encore l’organisation de stands vendant crêpes et gâteaux ?

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre