Aller au contenu principal
personnage

Travailler en Angleterre : tout ce qu’il faut savoir

4 minutes
Publié le 20/09/2021 - Mis à jour le 28/09/2021
logo agence morse agence editoriale

Le Royaume-Uni s’est retiré de l’Union Européenne le 31 janvier 2020. Quelles conséquences ? Depuis le 1er janvier 2021, les Français qui souhaitent travailler en Angleterre malgré le Brexit doivent demander un visa de travail. Comment procéder ? A qui s’adresser ?

Ai-je le droit d’aller travailler en Angleterre ?

La réponse est oui. Même si le retrait du Royaume-Uni de l’Union Européenne peut dissuader de nombreux candidats à l’immigration, il est tout à fait possible de trouver un emploi et de signer un contrat de travail en Angleterre.

Dans les faits, un système d’immigration à points a été mis en place par le gouvernement britannique. Il priorise les aptitudes des personnes et leurs talents personnels plutôt que le lieu d’origine. Quelles sont les conditions à remplir pour être éligible ?

Brexit : quelles règles pour un job au Royaume-Uni ?

Le Brexit a entraîné la fin de la liberté de circulation entre le Royaume-Uni et la France. Les personnes souhaitant travailler outre-Manche doivent désormais demander un visa.

 

Comment obtenir un visa de travail ?

Il existe plusieurs types de visas :

  • Le visa de travailleur qualifié : « Skilled Worker Visa »

Trois conditions sont requises. D’abord, vous détenez une offre d’emploi provenant d’un employeur agréé par le Home Office (Bureau de l’Intérieur). Ensuite, votre salaire minimum devra être égal à 25 600 £ par an. Enfin, votre niveau d’anglais doit correspondre à B1 (au minimum), conformément au cadre européen commun de référence pour les langues.

  • Le visa spécifique au secteur de la santé : « Health and Care Visa »

Vous devez avoir reçu une offre d’emploi (en tant que personnel de santé) de la part du National Health Service (NHS), de l’assistance sociale ou d’un employeur proposant ses services au NHS. Votre niveau d’anglais doit être bon.

  • Le visa des talents à l’échelle mondiale : « Global Talent Visa »

Ce document concerne les personnes les plus qualifiées dans le domaine des sciences, de l’ingénierie, de l’art, du numérique, etc. L’idée est d’ « enrichir le savoir, l’économie et la société britannique », comme l’explique le gouvernement.

  • Le visa pour diplômés : « Graduate Visa »

L’obtention d’un diplôme au Royaume-Uni vous donne la possibilité de postuler au « Graduate Visa ». En cas de réponse positive, vous pourrez consulter les offres d’emploi en vue de travailler sur le territoire pendant deux ans après la fin de vos études.

  • Les alternatives

Vous ne rentrez dans aucune des cases énoncées, ci-dessus ? L’une des procédures d’obtention complémentaires peut vous correspondre. Par exemple, si vous êtes à la tête d’une start-up, tournez-vous vers le « Start-up and Innovator visas ».

 

Combien coûte un visa de travail ?

Quelles sont les démarches administratives à effectuer ? Quel que soit votre cas, rendez-vous sur le site du gouvernement britannique pour réaliser votre demande de visa.

Concernant les coûts, tout dépend du type de visa et de la durée du séjour. Par exemple, les frais de dossier pour un visa de travail « UK Start-up Visa » s’élèvent à 340 euros. Sachez que si vous répondez aux critères du « Health and Care Visa », les frais de demande sont réduits. Vous bénéficiez également d’une exonération du paiement des surtaxes de santé à l’immigration.

Qui dit travail au Royaume-Uni dit nécessité d’obtention du National Insurance Number (équivalent de la sécurité sociale). Pour effectuer votre demande, vous devez vivre au Royaume-Uni et avoir le droit de travailler sur le marché anglo-saxon.  Également, vous devez détenir une offre d’emploi ou être en recherche active.

Quels sont les secteurs qui recrutent en Angleterre ?

A quoi le marché du travail ressemble-t-il en Angleterre ? En cette période de pandémie, le taux de chômage au Royaume-Uni se stabilise : 4,8% en mai 2021 contre 4,7% en avril 2021. Le marché de l’emploi s’améliore même si les employeurs rencontrent des difficultés à embaucher dans certains secteurs (santé, action sociale, services aux entreprises, industrie, etc.). En août 2021, plus de 100 000 postes étaient à pourvoir dans le domaine des transports !

Si vous rêvez de travailler à Londres ou à Édimbourg, bonne nouvelle : ce sont les villes qui recrutent le plus au Royaume-Uni.

Comment trouver un travail en Angleterre ?

Vous êtes déterminé(e) à chercher un emploi pour venir travailler outre-Manche ? A titre indicatif, le gouvernement britannique met à disposition le moteur de recherche « Find a job ». Vous devez simplement indiquer le poste recherché (ou vos compétences) ainsi que la ville.

Il ne vous reste qu’à traduire votre CV en anglais et à rédiger votre lettre de motivation (ou « cover letter »). Tout comme pour les lettres en langue française, n’oubliez pas de mentionner vos réalisations, vos motivations, vos compétences, vos soft skills et vos éventuelles recommandations.

Bon à savoir : quid des conditions de travail ? Le droit britannique fixe une limite à 48 heures par semaine.

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre