Aller au contenu principal
personnage

Salaire apprenti : quelle rémunération ?

5 minutes
Publié le 03/11/2020 - Mis à jour le 20/11/2020
Logo L'APPRENTI

Un apprenti prépare un diplôme à mi-temps en entreprise et à l'école. Il signe un contrat d'apprentissage et perçoit de l’entreprise une rémunération en pourcentage du SMIC... Nos explications pour en savoir plus sur le salaire de l’apprenti.

Combien touche un apprenti en 2020 ?

Découvrez le montant de la rémunération en apprentissage en 2020, selon l’année d’apprentissage :

Salaire brut par mois la 1re année d’apprentissage :

  • Avant 18 ans : 27% du Smic soit 416 €
  • De 18 à 20 ans : 43% du Smic soit 662 €
  • De 21 à 25 ans : 53% du Smic soit 816 €

Salaire brut par mois la 2e année :

  • Avant 18 ans : 39% du Smic soit 601 €
  • De 18 à 20 ans : 51% du Smic soit 785 €
  • De 21 à 25 ans : 61% du Smic soit 939 €

Salaire brut par mois la 3e année :

  • Avant 18 ans : 55% du Smic soit 847 €
  • De 18 à 20 ans : 67% du Smic soit 1 032 €
  • De 21 à 25 ans : 78% du Smic soit 1 201 €*

(*) Les montants indiqués correspondent au salaire brut, pour les contrats signés après le 1er janvier 2020. En 2020, le montant du SMIC (Salaire minimum Interprofessionnel de Croissance) brut mensuel est de 1 540 €

Combien touche un apprenti en contrat de professionnalisation en 2020 ?

En contrat de professionnalisation, le salaire d’un apprenti dépend de son niveau de qualification. Voici le montant de la rémunération pour l’année 2020.

Niveau inférieur au BAC Pro

  • De 16 à 20 ans : 55% du Smic soit 847 €
  • De 21 à 25 ans : 70% du Smic soit 1 078 €
  • Dès 26 ans : 85% du minimum conventionnel (sans être inférieur au Smic) soit 1 540 €

Niveau supérieur ou égal au BAC Pro

  • De 16 à 20 ans : 65% du Smic soit 1 001 €
  • De 21 à 25 ans : 80% du Smic soit 1 232 €
  • Dès 26 ans : l’équivalent du Smic soit 1 540 €

A quel moment le salaire de l’apprenti est-il majoré ?

Anniversaire à J+1

Les montants des rémunérations sont majorés, c’est-à-dire augmentés, entre deux tranches d'âge, à compter du premier jour du mois suivant le jour où l'apprenti atteint 18, 21 ou 26 ans (référence à l’article D. D6222-31 du code du travail).

D’une année à l’autre

1ère, 2ème, ou 3ème année d’apprentissage : c’est l’année du contrat qui est prise en compte (précisément la date de début d’emploi indiquée dans le contrat). La majoration du salaire d’un apprenti d'une année à l’autre intervient le premier jour suivant l’issue de chaque année d’exécution du contrat.

SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance) ou SMC (Salaire Minimum Conventionnel) ?

La rémunération peut être supérieure au SMIC, pour les apprentis de plus de 21 ans, si l'entreprise applique des accords de convention collective ou de branche professionnelle. Ces mêmes accords peuvent donner lieu une rémunération plus favorable aux apprentis de –18 ans.

Par exemple, pour un jeune apprenti dans le bâtiment, le salaire minimum conventionnel équivaut à 40% du SMIC, au lieu de 27% dans le barème commun. Un apprenti de moins de 18 ans dans le bâtiment percevra 616 € par mois la première année.

Renseignez-vous auprès de votre Chambre de Métiers pour connaître les dispositions particulières de la branche professionnelle dont vous dépendrez.

Salaire brut, salaire net : quelles cotisations sociales ?

L'apprenti est exonéré de la totalité des cotisations salariales avant 26 ans. Au-delà de 26 ans, sa cotisation sera faible (7 euros) pour la part de sa rémunération supérieure à 79% du SMIC.

Le salaire d’un apprenti est également exonéré de l'impôt sur le revenu, dans la limite du SMIC (article 81 bis du code général des impôts). Consultez notre article sur les cotisations sociales en apprentissage pour en savoir plus.

Salaire de l’apprenti : les cas particuliers

La rémunération d’un apprenti de 26 ans et plus

Comme nous l’avons évoqué plus haut, un apprenti de 26 ans ou plus perçoit 1 540 € Brut par mois, soit 100% du SMIC (ou bien le salaire le plus élevé entre le Smic et le salaire minimum conventionnel).

La rémunération d’un apprenti handicapé

Un apprenti handicapé peut être amené à produire une année supplémentaire par rapport à la durée normale du contrat ; dans ce cas, la rémunération d’un apprenti handicapé correspond à celle de l'année précédente majorée de 15% du SMIC. Par exemple, pour un BEP (Brevet d’études professionnelles) qui se réalise habituellement en 2 ans avec une année supplémentaire : L’apprenti handicapé touchera à 18 ans pour sa 3ème année : 51% + 15% = 66% soit 1 016 € Brut par mois.

Si l’apprenti mineur est employé chez un de ses parents

Dans le cas où un apprenti mineur signe un contrat d’apprentissage dans l’entreprise dirigée par l’un de ses parents, le parent employeur doit verser au minimum un quart du salaire de l'apprenti sur un compte bancaire ou postal désigné dans le contrat (appelé dans ce cas déclaration).

En cas de redoublement

Malheureusement, si un apprenti était amené à redoubler son année d’apprentissage, sa rémunération serait identique à celle de l'année précédente.

En cas d’année de préparation d'un diplôme connexe ou d'une mention complémentaire

Si un apprenti prépare un nouveau diplôme, proche de celui qu'il vient d'effectuer (diplôme connexe), son salaire doit être majoré de 15% par rapport à l'année précédente.

En cas de changement de contrat d’apprentissage

Il arrive, pour une raison ou pour une autre (obtention d’un diplôme, changement d’employeur...), que l’apprenti soit amené à changer de contrat d’apprentissage. Quel est l’impact sur sa rémunération ?

Avec le même employeur

Lorsqu'un apprenti conclut un nouveau contrat d'apprentissage avec le même employeur, sa rémunération est au moins égale à celle qu'il percevait lors de la dernière année d'exécution du contrat précédent lorsque ce dernier a conduit à l'obtention du titre ou du diplôme ainsi préparé.

Avec un nouvel employeur

Lorsqu'un apprenti conclut un nouveau contrat d'apprentissage avec un employeur différent, sa rémunération est au moins égale à celle à laquelle il pouvait prétendre lors de la dernière année d'exécution du contrat précédent, lorsque ce dernier a conduit à l'obtention du titre ou du diplôme ainsi préparé. (Référence à l’article D6222-29 du code du travail) Attention toutefois, cette règle ne s’applique que si le contrat de travail précédent était également un contrat d’apprentissage. Elle ne s’applique pas si le contrat de travail précédent était un contrat de professionnalisation.

Mentions légales