Aller au contenu principal
video

Employeur et apprenti, quels changements post-COVID ?

2 minutes
Publié le 13/11/2020 - Mis à jour le 07/12/2020

Il y a du nouveau du côté des aides pour les entreprises et leurs apprentis. Nous allons voir quels sont les changements effectifs.

Simplification ! Depuis le 1er janvier 2019, pour les employeurs d’apprentis, une seule démarche au lieu de 5 auparavant est nécessaire pour recevoir les aides de l’Etat. Cette aide unique pour les employeurs (AUEA) encourage l’embauche d’apprentis, qu’ils/elles aient moins de 18 ans ou pas.

Faites le point sur les avantages de cette aide unique pour les entreprises. Va-t-elle vous convaincre de sauter le pas et de former un ou plusieurs apprentis ?

PLAN DE RELANCE APPRENTISSAGE 2020 :

Le 4 juin 2020, le gouvernement a annoncé des nouvelles mesures exceptionnelles pour soutenir l’apprentissage en cette période de crise :

Les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet 2020 au 28 février 2021 bénéficieront d'une aide élargie à l'embauche de 5000 euros pour les mineurs et de 8000 euros pour les majeurs (de 18 à 30 ans)” a annoncé la ministre du Travail.

Toutes les entreprises peuvent en bénéficier de cette prime apprentissage : sans condition pour celles de moins de 250 salariés, et les autres devront atteindre un quota de contrat d’apprentissage dans leur effectif 2021. Avec cette aide, le coût de recrutement d’un apprenti la première année du contrat reste faible pour l’entreprise, voir quasi nul.

Cette aide va se substituer à l’aide unique aux employeurs d’apprenti (AUEA) pour la première année du contrat. A l’issue de la première année, les entreprises éligibles pourront percevoir l'AUEA, dans les conditions habituelles, jusqu’à la fin du contrat. Retrouvez plus de détails sur les conditions d’éligibilité dans cet article sur les aides à l’embauche d’un apprenti.

Mentions légales