Aller au contenu principal
personnage

Marechal ferrant

2 minutes
Publié le 25/06/2021 - Mis à jour le 28/06/2021
Logo ANEFA

En un coup d'œil

Bac

Niveau d'études nécessaire

CAPA Maréchalerie

Bac conseillé

Faible

Sélectivité des études

Oui

Alternance

Moyenne

Insertion professionnelle

Présentation
du métier

Description

Formations

  • CAPA Maréchalerie
  • BTM Maréchal-ferrant

Activités

Spécialiste du pied du cheval et de la ferrure, le maréchal-ferrant entretient le sabot, prépare et pose les ferrures courantes ainsi que celles adaptées au travail du cheval, à sa morphologie ou à une pathologie particulière.

  • Parage des pieds de chevaux non ferrés : après avoir retiré l’ancien fer, le maréchal-ferrant taille et lime la corne des sabots. Le parage est indispensable dès lors que le cheval ne vit pas en totale liberté.
  • Préparation et pose des fers : Le maréchal-ferrant commence par couper les vieux clous et enlève le fer usé. Puis, il nettoie le pied et coupe la partie usée de la sole. Enfin, il fixe un nouveau fer. Ce fer pourra être pré-forgé puis adapté au pied du cheval ou bien, le maréchal-ferrant forgera lui-même un fer, parfaitement adapté à l’équidé.
  • Sa bonne connaissance de l’anatomie du cheval lui permet de signaler toute anomalie au propriétaire et de donner des conseils.

Conditions d'exercice

Le maréchal-ferrant peut exercer son art en tant qu’artisan indépendant ou en tant que salarié (haras, armée…). Il effectue de nombreux déplacements pour se rendre auprès de chevaux et équidés à ferrer. A cette fin, il possède une camionnette spécialement équipée (outils, four, sceaux, licols, tabliers…). Si le maréchal-ferrant travaille généralement seul ou avec un apprenti, il est également en contact avec les propriétaires de chevaux ou les directeurs de centres équestres.

Compétences

Le maréchal-ferrant dispose de solides connaissances sur l’anatomie des chevaux et en particulier les défauts d’aplomb, de boiterie et de pieds. Il connaît le pied du cheval et sait comment ferrer et parer un cheval. Il sait se faire obéir des chevaux pour pouvoir les manipuler. Doté d’une grande habileté manuelle, il a un excellent sens de l’observation. Une bonne condition physique est également nécessaire pour soulever les pieds des chevaux et travailler dans une position semi-accroupie.

Formation
Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre

Les métiers du secteur